La Minestrone de l’hiver

C’est l’hiver, il fait froid, ça fait chier, et t’as déjà fait 3 soirées raclette cette semaine dont une chez toi et il reste tellement de fromage que tu ne sais plus quoi en faire?

Mauvaise nouvelle: tu n’en feras rien grâce à cette recette, mais, bonne nouvelle: celle-là est guilty free.

Et comme ça se partage, les portions sont pour deux.

Ingrédients:

  • 3 ou 4 pomme de terres
  • 3 carottes
  • Un beau morceau de courge
  • 200g de petit haricots blancs, ou rouges, ou de pois chiche, il y a plein de variantes sympa.
  • 1 belle courgette (ou pas, si tu es plus écolo que moi)
  • Du lard
  • 1 feuille de laurier
  • Huile d’olive
  • Parmesan
  • Basilic frais

La veille, mettre à tremper les légumes secs.

Commencer par laver puis peler tous les légumes, et les couper en petit dés.

Mettre les pomme de terres et les carottes dans une grosse casserole et les faire revenir dans un filet d’huile d’olive. Les faire suer quelques minutes en remuant régulièrement. Ajouter ensuite les courgettes, la feuille de laurier, et couvrir d’eau.

Dans une autre casserole, faire cuire les haricots. Et encore dans une autre casserole (ouais, si t’as pas de lave vaisselle, recycle la casserole des haricots, ou meurs) faire revenir le lard coupé en tranches.

Lorsque les pomme de terres sont fondantes et la courge bien cuite, ajouter les haricots après les avoir écoutés, et rectifier le niveau d’eau selon convenance. Evidemment, ne pas oublier de saler et poivrer.

Au dressage, ajouter le lard, une cuillère de pesto, du basilic frais haché, quelques copeaux de parmesan (ou à balle de copeaux de parmesan, c’est bien aussi), et le tour est joué.

Et surtout, ce qu’il y a de bien avec la minestrone, c’est qu’elle s’adapte à toutes les saisons et qu’on y met un peu ce qu’on veut. La meilleure pote de tes fonds de tiroirs.

Have fun. Bon appétit.

Crumble de potiron au lard et au comté

Tiens, l’automne est passé que je n’ai toujours rien posté à propos de nos chères amies de la saison froide, les courges… Il est temps de rectifier cette grave erreur avec cette recette qui réchauffera les coeurs.

Franchement c’est le truc idéal si tu veux impressionner un date que tu ramènes chez toi. Surtout si tu es un keum. Le jour où un mec me cuisine un truc comme ça, sérieux, je l’épouse direct, et en plus tu sais quoi? Ben c’est super pas compliqué à réaliser! Check it out:

Continuer la lecture de « Crumble de potiron au lard et au comté »

Gratin Dauphinois (celui qui cuit pas 12h au four)

Quand j’arrive le soir après une journée de taff, j’ai pas forcément la patience de cuisiner un truc qui va mettre des plombes à cuire, surtout quand j’ai une dalle de cowboy.

Et qui n’a jamais, après 3h au four, sorti un gratin dauphinois pour constater que les patates sont encore plutôt fermes, pour ne pas dire carrément pas cuites?… Et là méga gros seum, tu hésites entre « bah tant pis » et tu manges tes patates en te disant « bahh, un peu de croquant, c’pas si mal… » ou un « OKKKKK ce soir c’est pâtes ».

Mais tout ça c’est fini, car maintenant tu as la solution.

Continuer la lecture de « Gratin Dauphinois (celui qui cuit pas 12h au four) »

Soupe de conchigliettes au pesto


Je ne tiens pas cette recette du bon Dieu mais d’un super bouquin de cuisine italienne, qui recèle de nombreux secrets comme celui des biscuits au Pecorino que quand t’en manges un tu pleures ta Mama.

J’adore cette soupe parce qu’elle est tout sauf légère, qu’avec plein de pesto maison ça pète sa mère, et que le mélange pâtes-pomme de terre-lard-pesto, à défaut d’être light, est juste ouf.

Continuer la lecture de « Soupe de conchigliettes au pesto »

Tarte aux poireaux, jambon et comté


Alors ça y est, on s’est bien gobergé? On s’est pété le bide, noyé le foie dans le champagne, on a des cernes jusque là d’avoir fait la bringue, trois kilos en plus, les bourrelets qui font coucou au dessus de la ceinture?

Mais surtout, surtout: t’as une putain d’envie de bouffer sain, là. Une putain d’envie de manger un bout de salade, d’avoir un truc avec du vert dans ton assiette (mais rien de moisi, hein, ndlr), rien qui ne ressemble à un pauvre brin d’aneth sur un blinis au saumon et au caviar russe. Nan, un truc de bonhomme, un truc de PATRON.

Sache alors que le poireau sera toujours là pour toi.

Continuer la lecture de « Tarte aux poireaux, jambon et comté »

Muffins aux éclats de chocolat

Un petit muffin des familles pour finir la journée !

J’ai suivi une recette qui aura donné la photo que l’on voit, c’est pas moche, cela dit je ne suis pas satisfait de la texture des gâteaux.

Alors pour les plus aventureux d’entre vous, dans la suite de l’article vous trouverez une recette modifiée directement tandis que j’écris ces lignes : je ne l’aurais donc pas encore testée ! Continuer la lecture de « Muffins aux éclats de chocolat »